Salon de l’automobile : Les « pigeons » reçus à l’Elysée, les salariés et ouvriers gazés

Communiqué de l’union syndicale Solidaires
mardi 9 octobre 2012
par  SUD SOLIDAIRES 06
popularité : 7%

Tandis que les entrepreneurs, partis verser des larmes de crocodile à l’Elysée, obtenaient satisfaction avec un premier recul du gouvernement sur la taxation des cessions d’entreprises, les deux mille salariés et ouvriers rassemblés devant l’entrée du Mondial de l’Automobile pour dire non aux licenciements ont eu droit à un tout autre comité d’accueil.

Répondant à l’appel de la CGT, dont le mot d’ordre est « la défense de l’industrie et de l’emploi », mais aussi à celui de l’Union Solidaires Industrie, qui revendique « une autre industrie garantissant emplois, salaires et conditions de travail », ils ont dû faire face à un important dispositif de CRS qui leur a interdit l’entrée du site.

Les CRS ont utilisé à plusieurs reprises des gaz lacrymogènes pour disperser les manifestants. Ces derniers ont répondu par des jets de projectiles divers, et de brèves échauffourées ont eu lieu devant les barrières. Entre la défense de l’emploi et les intérêts du patronat, le gouvernement a donc choisi son camp et a envoyé aux travailleurs un message clair.

L’Union Syndicale Solidaires Industrie, dont les militants composaient un bon tiers du rassemblement, dénonce à la fois la complaisance du gouvernement envers le patronat et son attitude répressive vis-à-vis des salarié-e-s venus crier leur détresse et leur colère.



Sites favoris


4 sites référencés dans ce secteur