Seconde mobilisation réussie à Astek Sud-Est !

dimanche 31 mars 2013
par  SUD SOLIDAIRES 06
popularité : 28%

Les salarié-e-s de la société de service informatique (SSII) Astek Sud-Est en ont marre d’être
déconsidéré-e-s par une direction irrespectueuse et cynique.
Le 21 mars dernier, plus de 170 d’entre eux s’étaient rassemblé-e-s devant le siège de leur
société. Le Directeur Général, M. Platano, ayant choisi d’être absent toute cette journée, les
manifestant-e-s avaient décidé d’une nouvelle journée de grève et de manifestation le
28 mars.

Un cortège avait aussi été prévu pour protester devant Amadeus, principal client d’Astek, et
premier employeur de Sophia. (Le parcours du cortège est annexé en page 3.)
Loin d’une simple redite de la première mobilisation du 21 mars, cette nouvelle journée du 28
a été totalement innovante sur de nombreux points :

- initiative d’intersyndicale à Astek, lancée par Solidaires Informatique : la CFTC Astek a
soutenu la mobilisation des salarié-e-s
- rapprochement des clients : la CGT Amadeus a appelé à un rassemblement de soutien
- un cortège imposant a circulé dans Sophia Antipolis, depuis le Drakkar jusqu’au Pin
Montard
- le simple rassemblement sur la pause déjeuner du 21 est devenu une manifestation, avec
une cinquantaine de grévistes l’après-midi ou la journée complète
- l’Assemblée Générale qui s’en est suivie en a été totalement transformée : l’élaboration
commune et l’organisation future de la mobilisation ont fait un bond en avant

Drakkar, 2405 route des Dolines, midi.

Après un appel sans succès « Platano ! Platano !! Platano !!! ... » le cortège a finalement
pris son départ à 12h30.

Empruntant la route des Dolines jusqu’au rond point de la Jarre, le cortège a scandé ses
revendications en passant devant les sites Amadeus Clara, les Vaisseaux, les Oréades, les
Espaces, les Triades et, pour finir, le bâtiment principal de la direction Amadeus. Les salarié-
e-s mobilisé-e-s n’ont cessé de clamer leur raz-le-bol, et d’inviter les consultant-e-s et les
employé-e-s Amadeus à les rejoindre dans la rue.

Arrivé-e-s à destination avant 13h, le cortège s’est installé sur le rond point des Amandiers,
au plus près du bâtiment abritant la direction d’Amadeus.
Des prises de parole au porte-voix se sont alternées entre salarié-e-s d’Astek.

Un
représentant de la CGT Amadeus, qui avait appelé à un regroupement de soutien de la part de
salarié-e-s Amadeus, a aussi pris le micro.

Il a d’abord exprimé tout son soutien et toute son admiration au mouvement des salarié-e-s
d’Astek, puis a précisé quelques revendications propres aux salarié-e-s d’Amadeus.
Malheureusement, l’appel de soutien de la CGT quelques jours plus tôt, n’a pas pu réellement
renforcer notre rassemblement.

Le cortège est finalement reparti pour se disperser devant l’entrée du Sophia Country Club.

Les salarié-e-s grévistes la journée ou l’après-midi ont été convié-e-s à se regrouper dans une
salle réservée par le comité d’établissement qui organisait une réunion thématique sur tous les
dossiers importants du moment : comités de carrière, augmentations, participation, frais
journaliers, avenants...

Suite à ces échanges libres, l’Assemblée Générale des manifestant-e-s s’est tenue,
décidant ainsi des suites de la mobilisation.
Une délégation de sept personnes a été désignée pour rencontrer le Directeur Général, et seulement lui. Un rassemblement viendra écouter les engagements pris par le DG.

L’AG a aussi entamé l’organisation d’une nouvelle journée de grève et de manifestation,
de plus grande ampleur, le 11 avril en cas d’échec le 3 avril prochain.

On notera donc que, loin de s’essouffler, le rassemblement a maintenu ses 150 personnes,
malgré le mauvais temps, avec une bien plus grande proportion de grévistes.

Vendredi 29 mars 2013

L’actualité de la section SUD-Astek (Solidaires Informatique) : http://sudastek.free.fr/blog/



Sites favoris


2 sites référencés dans ce secteur