Un sommet sans social !

mercredi 17 février 2010
par  SUD SOLIDAIRES 06
popularité : 29%

Le président de la République a reçu ce matin une partie des organisations syndicales.

L’Union syndicale Solidaires n’est pas surprise de l’absence d’avancée qu’il en ressort.

Sur les retraites, le chef de l’Etat indique que les « négociations » s’ouvriront en avril
avec en perspective une loi en septembre.

Dans le même temps, ministres et porte
paroles de l’UMP répètent qu’il faut reporter l’âge de départ en retraite au-delà de 60
ans, allonger la durée de cotisation, avec comme objectif une sévère diminution des
pensions, pour tous les régimes (général, fonctionnaires, spéciaux).

Bref, la seule
solution serait de faire payer les salarié-e-s, et pas les patrons et actionnaires qui
accumulent pourtant les profits !

Le président de la République ne propose rien de concret pour le million de
chômeurs/ses qui arrive en fin de droit cette année. Il y a pourtant là une urgence
sociale !

Le président de la République, comme ses ministres, font semblant de réprimander les
patrons aux méthodes ouvertement trop outrancières (Total, Philips, …), mais ils ne
prennent aucune mesure contre tous ces actionnaires qui empochent depuis des années
les « aides à l’emploi » et qui licencient à tour de bras.
L’Union syndicale Solidaires redit sa volonté de construire une grève
interprofessionnelle, la plus unitaire possible ; il faut unifier les luttes, leur donner
un débouché national.

Le débat sur le « calendrier » dans lequel nos acquis seront volés n’est vraiment pas
l’essentiel.

Ce qui compte, c’est d’opposer d’autres solutions (un partage des richesses
plus équitable), de proposer les actions pour les faire aboutir.

Un mouvement de grève et manifestation nationales est nécessaire avant fin mars !



Sites favoris


4 sites référencés dans ce secteur