Contribution au monologue social à l’UT 06 de la DIRECCTE

Intersyndicale de l’Union Territoriale de la Direccte (ex DDTEFP 06 : Inspection du Travail et services emploi-formation professionnelle)
lundi 25 janvier 2010
par  SUD SOLIDAIRES 06
popularité : 42%

Dans un contexte de mutations profondes de notre ministère et malgré nos alertes répétées, notamment lors du séminaire d’encadrement de janvier 2009, le mode de management mis en oeuvre par la direction de l’UT 06 conduit à un profond malaise des agents qui ne cesse d’augmenter depuis plus d’un an, et provoque des dysfonctionnements inacceptables dans les services.

Nous constatons :

- Sur l’organisation du travail au sein des services :
Une absence de transparence et d’information sur l’organisation des services : réorganisations imposées des services sans aucune prise en compte des observations ou oppositions formulées par les agents lors de pseudo-réunions de consultation ou de concertation ; incertitudes sur l’évolution de nos missions et les éventuels déménagements des services ;
Un défaut de lisibilité et de cohérence dans l’organisation et dans la mise en œuvre des missions ;
Une instabilité permanente de l’organisation des services préjudiciable à un travail de qualité : le management « en mode panique » crée les conditions d’un accroissement du stress et des tensions palpables dans les services ;

- Une absence de dialogue social et une attitude condescendante à l’égard des organisations syndicales ;

- De grands discours sur des enjeux nationaux mais une carence sur les préoccupations du quotidien et les moyens à disposition des agents à l’échelle de notre « unité territoriale » : décalage de plus en plus marqué entre une charge croissante de travail et les moyens pour y répondre ;

- Le non respect des procédures liées aux affectations, à la vacance de postes, aux promotions, bafouant le droit des agents à une mobilité choisie et à un traitement équitable de leur situation professionnelle ;

- Une défiance injustifiée et croissante de la direction vis-à-vis du personnel : contrôle renforcé et tatillon ;

- Une déconsidération du rôle et du positionnement des cadres au sein des services qui se vivent désormais comme des agents d’exécution : autonomie et responsabilité dans l’exercice de leurs missions sans cesse remises en question et en réduction constante, notamment par l’entremise du Web calendar, etc. ;

- Le peu de place et de considération accordé aux agents de catégorie « C » dont les conditions de travail s’aggravent au fur et à mesure des départs non remplacés ;

- Des injonctions fréquentes et contradictoires générant de la confusion dans l’exercice même des missions de chacun ;

- L’augmentation du « sentiment d’injustice » dans les services générée notamment par l’absence de critères clairs concernant en particulier la promotion des agents.

L’ensemble de ces constats entraîne une dégradation des relations et des conditions de travail au sein des services, situation particulièrement improductive, démotivante, inutilement stressante et dont les effets négatifs sur la santé de certains agents sont visibles et connus.

Aussi, nous demandons sans délais :

- La restauration rapide du climat de confiance et le retour à la « présomption de bonne exécution du travail » vis-à-vis des agents de notre administration.

- La restauration d’un véritable dialogue social, digne de ce nom.

- Le respect élémentaire et systématique des procédures en matière de mutations internes, de mises à la vacance de tous les postes, de promotion et de mobilité.

- Un management plus respectueux des individus, de leurs compétences et de leur autonomie.

- Une charge de travail, pour chacun, compatible avec le respect de la réglementation sur le temps de travail, permettant aux agents de préserver leur équilibre personnel tout en respectant leurs droits fondamentaux (congés, récupération, temps partiel, droit d’avoir une vie en dehors du travail).

- Une clarification de l’organigramme de l’UT06 et des missions de chacun et la réaffirmation de l’autonomie des agents « B » et « A » qui ne serait pas démentie par les faits.

- L’adaptation de l’intendance et de la logistique (services supports et règles afférentes aux fonctionnements des services : utilisation des véhicules, remboursement des frais de repas et de parking, etc.) aux contraintes et aux exigences du travail et non l’inverse.

- L’arrêt des contrôles tatillons et infantilisants des agents de notre administration.

- Les moyens humains et matériels supplémentaires pour combler les postes vacants afin d’exercer correctement toutes nos missions de Service Public et faire face à des demandes toujours plus pressantes et urgentes des usagers du département des Alpes-Maritimes.

En conséquence, nous attendons la tenue rapide d’une réunion de crise avec l’ensemble des agents de l’UT06 en vue de répondre aux vives inquiétudes exprimées ci-dessus et déjà soulignées lors du séminaire d’encadrement de janvier 2009.


[**Nous demandons aussi sans tarder la mise en place d’une expertise indépendante sur les conditions de travail au sein de l’UT06.*]

25 janvier 2010


L’intersyndicale : CFTC, SUD Travail 06, FO, UNSA, la CGT, CFDT



Sites favoris


2 sites référencés dans ce secteur