Le syndicat SUD du Foyer de l’Enfance des Alpes Maritimes lance un appel à la grève le vendredi 18 octobre

mercredi 16 octobre 2013
par  SUD SANTE 06
popularité : 28%

APPEL A LA GREVE LE 18 Octobre 2013 à partir de 00h01

Contact SUD FEAM : 06 27 15 00 71 - 0665207750 - 0493867471 Fax : 0493983371

C’est parce que nos conditions de travail et d’accueil sont en péril, que :
-  Nous refusons votre politique managériale qui vise à casser notre mission de service public. Car votre objectif fixé est de réduire les coûts pour une meilleure « productivité » et donc « rentabilité », en vous attaquant aussi bien aux moyens, qu’à l’identité professionnelle et aux représentations des agents.
-  Nous refusons le fonctionnement actuel de la villa « la Parenthèse » où l’effectif d’encadrement est insuffisant au regard du nombre d’enfants accueillis. De plus nous craignons que ce modèle soit étendu à l’ensemble du FEAM, avec comme finalité la suppression de postes.
Votre logique de structuration s’oppose à notre logique du travail éducatif qui s’inscrit dans la durée : du temps à l’enfant pour sa reconstruction, du temps à la famille pour retrouver sa fonction parentale.
-  Nous refusons votre politique de non remplacement du personnel, qui crée la surcharge de travail et le glissement de tâches systématique, empêchant les collègues de bénéficier de leur repos et de leurs congés.
-  Nous refusons la suppression des postes du service administratif et le maintien des contractuels en emplois précaires.
-  Nous refusons votre politique en matière de formation, où le droit est assujetti à un système de sélection injuste et arbitraire.
-  Nous refusons le système d’astreinte tel qu’il est organisé aujourd’hui, où l’agent désigné devra abandonner son collègue seul, au détriment de la qualité de la prise en charge et de la sécurité des enfants accueillis.
-  Nous refusons le non reclassement des collègues en grandes difficultés de santé, qui ont été et sont encore souvent victimes de violences institutionnelles, considérés par vos services comme étant des agents économiquement non viables.
-  Nous refusons toutes formes de violences subies par les équipes, parce que leurs répétions même, démontre la prévisibilité du phénomène et donc la responsabilité de la Direction.
-  Nous refusons que chaque agent victime d’agression où en difficulté sur son poste, soit renvoyé à sa solitude.
-  Nous refusons que les passages à l’acte des jeunes soient réduits à l’incapacité de l’adulte à les empêcher, comme c’est le cas dans la plupart des situations.
-  Nous refusons l’individualisation de la responsabilité et la culpabilisation ambiante et les tickets psy : Mesure préconisée par le Medef (rapport 2010 pour le traitement du risque psycho sociaux) et non pas une préconisation du Diagnostic Social et Humain, tel que vous le prétendez. 3
Nous voulons
• La vérité sur le devenir de nos structures d’accueil pour ados
• Pour la villa de la Parenthèse : Deux groupes, deux équipes
• La révision du système d’astreinte
• Le remplacement systématique des arrêts maladie et une réelle volonté de reclassement des agents en grande difficulté.
• Que les agents puissent bénéficier de leurs congés en temps voulu.
• Le renforcement des structures en difficulté.
• Une véritable politique de la prévention des risques psychosociaux.
• Que les excédents budgétaires soient réinvestis en embauche.

Et surtout STOP à l’acharnement sur le personnel, aux suppressions de postes, emplois précaires, mutations arbitraires, avancements au compte-goutte, primes de service & NBI, abus sur les détournements et glissements de fonction, surcharges de travail, à l’infantilisation du personnel.
Nous nous ne céderons pas à vos sirènes et à vos théories qui consistent à individualiser les causes des problèmes dans les structures, pour imposer sans cesse des nouvelles normes à adopter : Règles de vie, règlement intérieur, règlement d’accueil, notes de services, protocoles).
Tous ensembles pour dire stop à cette politique brutale. Manifestons notre détermination, la solidarité de tous les services. Rendez-vous au siège du FEAM le 18 Octobre 2013 à 10 heures.



Documents joints

PDF - 532.9 ko
PDF - 532.9 ko

Sites favoris


2 sites référencés dans ce secteur