Négociations salariales 2010 : Augmentations au rabais

samedi 26 décembre 2009
par  SUD SOLIDAIRES 06
popularité : 36%

Petit historique

En début d’année, La Poste avait proposé un accord aux organisations syndicales
couvrant 18 mois jusqu’à octobre 2010. Cet accord avait été signé par
la seule CFDT, signature insuffisante pour le valider avec les nouvelles règles
de représentativité. La Poste avait donc pris des mesures unilatérales : une
augmentation de 0,8 % pour le salaire et le Complément Poste des contractuel-
le-s et, rien pour les fonctionnaires. Elle a donc remis à l’ordre du jour
un chantier négociations salariales pour l’année 2010 comme l’y oblige la loi.

Des mesures loin des réalités

Dès le début, la direction propose des mesures bien loin des enjeux actuels,
sur fond de crise économique et de chômage. Pire, les augmentations initialement
envisagées, s’avèrent encore plus basses que les propositions du débu t
d’année. Ainsi, La Poste propose une augmentation de 1,6 % au total, découpée
en trois : janvier et octobre 2010 (0,5 %) et janvier 2011 (0,6%). Ce qui
représente14 euros brut mensuel pour un ACC12 (janvier 2011).

Le Complément Poste :

Contractuel-le-s ? pas grand chose... Fonctionnaires ? rien du tout

Pour les salarié-e-s, La Poste prévoit une augmentation annuelle de 100 euros
versée en une seule fois, en janvier 2010, sous forme de prime. C’est oublier
l’écart entre le Complément Poste des salarié-e-s et des fonctionnaires qui
peut aller jusqu’à 400 euros mensuels. La Poste est acculée juridiquement
face aux inégalités pratiquées sur le Complément Poste. Pour elle, l’égalité
entre les deux Compléments devient inéluctable légalement, mais elle veut la
négocier et la présenter comme une avancée.

Quant aux fonctionnaires, qui connaissent également des Compléments inégaux,
rien n’est prévu.

Quelles propositions ?

Dès le début nous avons réclamé des mesures d’urgence au vu de la situation
économique : une prime de 600 euros et l’augmentation du Complément Poste
à hauteur du niveau haut du secteur haut des fonctionnaires. La prime était
assez facile à appliquer, car La Poste ne peut pas demander que les bas salaires
se serrent la ceinture et en même temps faire évoluer les salaires des dix
plus hauts cadres stratégiques de quasiment 100 % en 6 ans. Il faut que cessent
les augmentations à deux vitesses.

[(1500 euros pour un ACC12,
l’arnaque totale

La Poste et certaines organisations
syndicales communiquent sur le bénéfice
des 1500 euros brut que toucheront
les ACC12 en la comparant au
SMIC... c’est surtout comparer des
torchons et des serviettes. En effet,
ces 1500 euros s’entendent en ajoutant
le salaire de base et le Complément
Poste qui est une prime octroyée
par La Poste. Or, la comparer avec le
SMIC, c’est ne pas tenir compte de
certaines primes dans les autres entreprise
(13e mois voire 14e ou autres
primes diverses...). Il est plus logique
de comparer le SMIC mensuel avec le
salaire de base des ACC12. La comparaison
est tout de suite plus objective.
De plus, pour avoir ce chiffre de
1500 euros, la direction tient compte
de l’augmentation de janvier 2011
alors que le SMIC subira une nouvelle
augmentation à cette même date
qui n’est pas encore connue. Il est
donc aussi logique de comparer les
deux salaires sur la même période
avant 2011 sur des bases que l’on
connaît. Le SMIC mensuel sera de
1343,77 euros pour 2010. Pour 2010,
le salaire d’un ACC12 sera de
1362,14 euros soit une différence de
19 euros mensuel. L’écart pourrait
même s’inverser si on comptait les
primes des entreprises...
Donc, très loin de crier victoire pour
ces 1500 euros, ce type d’argument
n’a aucune valeur et ne peut justifier
une signature.)]

L’égalité professionnelle : la grande
perdante des négociations

Cette année, et contrairement à une obligation légale, La
Poste n’a pas abordé l’égalité professionnelle. Elle prétexte
son impossibilité technique pour présenter les données
statistiques de l’année 2009. Qu’une entreprise
comme La Poste ne puisse le faire est le signe d’un grand
laxisme... Mais nous y sommes hélas habitués : fin 2008,
l’accord sur l’égalité professionnelle devait être renégocié,
mais rien n’a été fait.

Mieux encore en 2009, La Poste octroie une enveloppe
de 150 000 euros pour l’égalité salariale homme-femme.
Mais elle ne fournit aucune information sur son utilisation.
Cette année, elle remet la même somme dans la machine,
mais comme toujours, elle ne cadre pas les
modalités et priorités d’utilisation de cette enve l o p p e .
Autrement dit, ce sont 150 000 euros “en l’air” !
Nous continuons à réclamer l’ouverture de négociations
sur l’accord égalité professionnelle, sur l’ enveloppe et
son utilisation

Pouvoir d’achat préservé ?

Le “pouvoir d’achat” des salarié-e-s serait préservé. Or, comparer
l’augmentation accordée à celle du SMIC pour justifier
cet argument est faux. Idem pour l’argument qui consiste à
dire que les mesures se “collent” à l’augmentation générale des
prix. Car cette dernière tient compte de toutes les augmentations
et notamment celles des nouvelles technologies. Et ces
dernières connaissent le plus de baisse. Or, ce n’est pas tous
les jours que les salarié-e-s de La Poste achètent des appareils
photos numériques ou des ordinateurs ! En revanche, les produits
courants subissent une hausse importante, comme les
loyers.

Pour les produits de grande consommation, l’augmentation
approche 1 %.

En 2008, elle était de 3,6 %.

L’augmentation
des prix sur 2008/2009 est de 4,6%.

L’augmentation de
la rémunération pour un-e ACC 12 a été de 2,8 % , sur la même
période.

Il est donc clair que nos salaires ne suivent pas l’augmentation
des prix, et que ce n’est certainement pas le “1 %”
prévu en 2010 qui comblera les pertes déjà subies !

L’augmentation
ne couvre même pas la perte de pouvoir d’achat sur deux
ans et cela en supposant que les prix restent les mêmes en
2010.

Les mesures en détail :

■ Pour le salaire des agents d’exécution :

☞ 0,5 % d’augmentation en janvier 2010 : le point a une
valeur de 44,27 euros

☞ 0,5 % d’augmentation en octobre 2010 : le point a une
valeur de 44,50 euros

☞ 0,6% d’augmentation en janvier 2011 : le point a une valeur
de 44,77 euros

■ Pour le salaire des cadres

☞ Pour les cadres supérieurs une augmentation générale
de 0,6 % et une augmentation individuelle allant de 0 à
8,6 % selon son appréciation et le secteur.

☞ Pour les cadres, une augmentation générale de 0,6 % et
une augmentation individuelle allant de 0 à 5,8 % selon son
appréciation et le secteur.

■ Pour le Complément Poste

☞ 100 euros d’augmentation du Complément Poste. En
2010, cette augmentation est versée en une fois en janvier.
Pour les années suivantes, cette augmentation sera répercutée
tous les mois.

■ Prime ultra - marine

☞ La prime ultra - marine est de 249,23 euros par mois
pour un agent à temps plein, à compter du 1er janvier 2010.

☞ De 250,48 euros par mois à compter du 1er octobre 2010.

☞ De 251,98 euros à compter du 1er janvier 2011.

■ Complément pour charge de famille (1er janvier 2010)
Les montants du complément pour charges de famille pour
un agent à temps complet sont portés à :

☞ 100 euros par mois pour 2 enfants

☞ 212,50 euros par mois pour 3 enfants

☞ 149,50 euros par mois par enfant au-delà du 3e enfant.

Pour les agents à temps partiel, les montants de la partie
fixe du complément pour charges de famille sont fixés à :

☞ 32 euros par mois pour 2 enfants

☞ 44,50 euros par mois pour 3 enfants

☞31 euros supplémentaires par mois au-delà du 3e enfant.

Le total de la partie fixe et de la partie proportionnelle à la
durée d’activité est plafonnée dans la limite du taux temps
complet et de 80 % du salaire brut de l’agent.

[**
Pour SUD PTT, il n’y a pas de quoi se réjouir d’un tel accord. La Poste a essayé de pousser les organisations
syndicales dans leur retranchement en exerçant le même chantage que les années précédentes.
*]


Il
est plus que temps de peser sur ces négociations salariales et obtenir :

[*Un salaire de base à 1 500 euros net !*]

[*
Un 13ème mois !*]

Contacter SUD PTT 06 :



Sites favoris


4 sites référencés dans ce secteur