Accord sur l’emploi : pas de commerce pour nos droits !

lundi 4 mars 2013
par  SUD SOLIDAIRES 06
popularité : 10%

Les syndicats SUD Commerces et Services et SUD Hôtellerie Restauration s’insurgent contre les graves régressions sociales inscrites dans l’accord sur l’emploi, signé le 11 janvier dernier, entre le patronat et trois syndicats minoritaires.

En effet, ce dernier prévoit, entre autres, de déjudiciariser les licenciements économiques collectifs, d’étendre la mobilité professionnelle, d’instaurer des accords « compétitivité-emploi », de plafonner les dommages et intérêts devant la juridiction prud’homale… excusez du peu !

Plus encore, les prétendues avancées sociales contenues dans cet accord (généralisation de la complémentaire santé, droits rechargeables à l’assurance chômage, désignation d’administrateurs salariés dans les plus grandes entreprises) sont renvoyées à plus tard, voire tout bonnement à des négociations ultérieures !

De même, la taxation des contrats courts ne s’appliquera pas aux CDD dit d’usage tels les extras qui sont pléthores dans la restauration et, alors que le travail à temps partiel imposé n’a jamais été autant répandu dans le commerce, il est prévu de le légitimer, voire de l’annualiser…

Nous refusons ce marché de dupes : plutôt que de se voir imposer la reprise dans la loi de tels reculs sociaux, c’est de droits nouveaux dont les salariés de nos professions ont besoin :

- un droit de veto pour les Comités d’Entreprise et la généralisation de ces derniers,
- la possibilité de saisir directement le bureau de jugement du Conseil de Prud’hommes pour faire requalifier un contrat de travail illicite à temps partiel en temps plein,
- le droit à la réintégration pour tout salarié dont le licenciement est reconnu dépourvu de cause réelle et sérieuse.

C’est par la grève que nous pourrons imposer, aux patrons comme au gouvernement, nos revendications : tous aux manifestations intersyndicales prévues le 5 mars prochain !

27 février 2013