Grève des agents de sûreté aéroportuaire : des propositions insuffisantes !

COMMUNIQUE Grève
mardi 27 décembre 2011
par  SUD SOLIDAIRES 06
popularité : 24%

Grève des agents de sûreté aéroportuaire : des propositions insuffisantes !

Le président du Syndicat des Entreprises de Sûreté Aéroportuaire ( SESA ) a proposé la
veille de Noël un protocole de fin de conflit aux seules fédérations syndicales
représentatives dans la branche ( Fédération des services CFDT, SNEPS-CFTC, CGC
SNCS, CGT commerce et services, FETS-FO, UNSA-FMPS ).

Dans ce protocole, il n’est aucunement fait référence à la revendication d’une
augmentation uniforme de 204 € pour tous les agents.

Seules propositions : une
augmentation d’une prime de panier, une future négociation sur les conditions de travail,
une Prime de Performance Individuelle uniforme annuelle de 500€, majorée
éventuellement de 300 € sur la base de critères définis par la Convention collective.

LE COMPTE N’Y EST PAS !

Certaine fédérations ( FO, CFTC, UNSA ) se déclarent favorables à une signature.

Lundi
matin, les salariés ont décidé de continuer la grève pour une RELLE valorisation de leur
pouvoir d’achat, pour une augmentation uniforme mensuelle de + 204 € bruts !

Environ 10000 salariés travaillent aujourd’hui dans le secteur de la sûreté aéroportuaire,
cela constitue un marché juteux pour ces entreprises au regard des conditions de travail
difficiles et des misérables salaires subis par les salariés.

Le gouvernement a décidé de s‘attaquer frontalement au droit de grève en remplaçant
les agents grévistes par des gendarmes et des policiers. Ces derniers ne contrôlent ni
les écrans ni n’effectuent de palpation, ce qui traduit concrètement le caractère purement
idéologique et propagandiste du discours « sécuritaire » du gouvernement pour d’autres
fins.

Cette atteinte au droit de grève n’est pas une nouveauté : ainsi, les menaces
régulièrement subies par des grévistes sur l’aéroport de Roissy quant au maintien de
leur accréditation pour le badge d’accès aéroportuaire, menaces proférées par des
représentants de forces de polices.

De même, régulièrement des dizaines de salariés à qui on refuse la délivrance ou le
renouvellement de leur badge d’accès en zone réservée aéroportuaire, sur la base d’une
simple fiche de police relatant des faits mineurs ( fichiers STIC ).

Le prétexte de la sûreté face au « risque terroriste » est opportun pour le gouvernement à
tenter de normaliser le « profil » des salariés et d’étouffer toute tentative de mobilisation
sociale.

Enfin, en annonçant une nouvelle législation sur la limitation du droit de grève dans le
secteur de l’aérien, le gouvernement franchi encore une étape dans sa tentative de
criminalisation des mouvements sociaux.

SUD Aérien sera aux côtés de celles et ceux qui défendront la démocratie en danger !


SUD Aérien – BP 30 - 91551 PARAY VIEILLE POSTE CEDEX

Tél : 01.41.75.20.85 - Fax : 01.41.75.64.02 - E-mail : sudaf@wanadoo.fr Site

web : sud-aerien.org



Navigation

Articles de la rubrique

Sites favoris


4 sites référencés dans ce secteur