Visite du président chinois Hu Jintao à NICE

lundi 1er novembre 2010
par  SUD SOLIDAIRES 06
popularité : 43%

Blasphème contre la paix

Blasphème contre les droits de l’homme

Blasphème contre le droit du travail

Le 8 octobre le ministère chinois des Affaires étrangères répondait à l’attribution du prix Nobel de la paix 2010 au chinois Liu Xiaobo qu’il s’agissait d’un blasphème contre la paix.

Or , en 2009 la situation des droits de l’Homme en Chine s’est détériorée sur tous les fronts.

Le gouvernement chinois a en effet exprimé que les droits fondamentaux, inscrits dans le droit international aussi bien que dans le droit interne chinois, ne seront plus tolérés si l’exercice de ces droits risque de compromettre le contrôle absolu du pays par le Parti Communiste Chinois (PCC).

Ainsi la principale cible des autorités chinoises a été le rédacteur de la Charte 08, Liu Xiaobo, qui a été condamné à 11 ans de prison et 2 ans de privation de droits civils, le 25 décembre 2009, pour “incitation à subversion du pouvoir d’État”, en raison du rôle qu’il avait joué dans la campagne de collecte de signatures en faveur de la Charte 08, document dans lequel figurent des propositions concernant la réforme constitutionnelle, l’indépendance du système judiciaire, la liberté d’expression et de protection des droits de l’Homme en Chine.

De plus, en Chine, il n’existe ni comité d’entreprise, ni comité d’hygiène et de sécurité, ni représentation élue du personnel, ni droit de grève officiellement et sincèrement reconnu. Nombre de salaires restent impayés ou sont versés avec retard, les décisions de licenciements sont discrétionnaires, les dépassements d’horaires de travail se pratiquent librement.

Les entreprises multinationales et en particulier les sociétés mixtes à capitaux français, tirent un énorme profit du bas niveau des rémunérations et construisent leur prospérité sur le mépris du droit du travail et sur la privation des droits de l’Homme, organisés par le régime chinois.
Les critiques officielles ou les dialogues engagés par la France et l’Europe avec la Chine ne correspondent en réalité qu’à des prises de positions minimalistes et opportunistes.

La mise en concurrence des systèmes sociaux, s’ajoutant à la destruction des emplois du « Nord » et la surexploitation des salariés du « Sud », généralisent la négation des droits.

Recevoir le président chinois Hu Jintao alors que la grande majorité des français lutte pour garder des droits (retraite, sécurité sociale, droits de grève, liberté d’expressions... ) est une véritable offense et une insulte aux millions de manifestants qui ont défilé depuis deux mois en France.


Nous soutenons fermement les défenseurs des droits de l’Homme en Chine ;

Nous sommes solidaires avec les travailleurs chinois en lutte pour gagner des droits dans leur pays et nous ne laisserons pas détruire les nôtres.

NON à la grande régression

Nous ne lâcherons rien !

Vendredi tous et toutes dans la rue

Plusieurs RDV ce jour là :

Vendredi 5 novembre 11 h : Place de la Libération NICE avec Amnesty .

Comme on pouvait s y attendre, la police municipale a demande de modifier le lieu de rendez vous .Amnesty sera donc a la Place Ch. de Gaulle (ex place de la Libération) a côte de l entrée du petit square et de la villa Arson) où nous resterons jusque vers midi pour faire signer une pétition.

Par ailleurs, le groupe de Gagnes-Vence organise a Carros une manifestation pour la même cause "Libérez les Prix Nobel Liu Xiaobo" a 11 h à Carros, au rond-point des rues de l Eusieres et de l Aspre, LE 06/11/2010 de 11 h a 12h.

Nos ambitions sont : D’alerter l’opinion publique sur les graves violations des droits humains commises par les autorités chinoises, liberte d expression, liberte d association, justice indépendante, peine de mort, negation des droits des peuples Tibetain et Ouighours a disposer d eux-memes.

Demander la liberation du Prix Nobel de la Paix Liu Xiaobo, prisonnier d opinion. L attribution du prix Nobel de la Paix a Liu Xiaobo met en lumiere les atteintes aux droits humains en Chine. Cet universitaire et auteur de 54 ans purge actuellement une peine de 11 ans de prison pour "incitation a la subversion de’ l Etat" prononcée contre lui a l issue d un proces inique. Liu Xiaobo est un prisonnier d opinion detenu parce qu’il a simplement use de sa liberté d expression et de penser, et ce, pacifiquement.Celebre détracteur du gouvernement, il a demande a plusieurs reprises des mesure de protection des droits humains, une responsabilisation du monde politique et une démocratisation en Chine.

Faire signer des pétitions, en faveur de cette libération


Vendredi 5 novembre 16 h :
Place de la Liberation avec le collectif retraites

Montrons-lui qu’ici comme ailleurs : on resiste"Votee ou pas, Sarko ta reforme, on n’en veut pas".

Vendredi 5 novembre 17 h : Villa Massena 35 Pde des Anglais Avec les presidents
N. Sarkozy et le president chinois se rencontrent pour une reunion de travail suivie d un diner .



Sites favoris


2 sites référencés dans ce secteur